La petite histoire : 1997

 

TROIS NOUVELLES COLLECTIONS : GRAND POLLEN, GRAINS DE BEAUTÉ ET POP ROCK

 

Le Jardin perdu

Le succès de notre "vieille" (huit ans !) collection Pollen dont trois nouveaux titres ont vu le jour entre 1996 et 1997 (La Pastèque métèque, Les Jeux de Siva, et Le Sage d’Abyssinie) nous donnent l’idée de lui donner un très grand (16 x 33 cm) frère. De nombreux libraires trouvaient, en effet, que la "petite collection" (10 x 19 cm) était… trop petite. Avec successivement Le Livre du secret des choses de Martine Laffon, (La Fille qui marchait dans la nuit, de Claude Mediavilla et d’Isabelle Bournat et un troisième titre qui va connaître un succès énorme, Le Jardin perdu, scellant la rencontre de la prestigieuse poétesse et romancière Andrée Chedid avec le calligraphe virtuose Hassan Massoudy (voir un extrait de leur rencontre ci-contre), les éditions Alternatives inaugurent un domaine qui va rapidement jouir d’une grande notoriété. Dirigée par Jacqueline Kelen, Grains de Beauté présente des petits livres précieux et élégants qui invitent à une approche amoureuse et lyrique du corps de l’homme et de la femme, en évoquant aussi des mythes et légendes qui s’attachent à tel lieu du corps. Les quatre premiers titres : Le Sein, Les Larmes, Le Sommeil, La Main. Cette collection ne remportera pas le succès espéré. Dernière collection lancée cette année-là, Pop Rock qui a pour vocation de retracer une aventure musicale. C’est un certain retour aux sources puisque nous la réalisons en partenariat avec nos amis de la librairie Parallèles

Pupitres de la Nation

avec lesquels nous avions fait paraître notre tout premier livre en 1975. Deux des trois premiers titres sont écrits par Daniel Lesueur qui sera un auteur fidèle d’Alternatives : Les Beatles et Manset. L’autre nouveauté : Neil Young de Jean-Do Bernard. La fin de l’année sera marquée par le triomphe de Pupitres de la Nation d’Aude Vincent (photos) et Fabrice Hervieu (texte) qui décrit les inscriptions, messages, graffitis que des générations d’écoliers et de lycéens ont laissés sur leurs tables. Ils parlent souvent avec humour, d’ennui et d’émois, d’amour, de révolte et de politiques. Le résultat s'avère particulièrement savoureux.

=> Voir nos archives de l'année 1997


 

 < 1996 
 La petite histoire 
 1998 > 
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits