>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES DERNIERS
 
actu : divers

Le monde de “Green Art”

Mis en ligne le 17/02/19 | #
 

Encore trois médias qui ont aimé Green Art :

Le Monde.fr propose un joli portfolio intitulé Labyrinthes, arbres et jardin (en mots et en images) dans lequel le livre de Linda Mestaoui figure en position 3 avec la conclusion suivante : « Et si les matériaux, l’échelle ou les supports sont différents, la référence partagée de ces artistes d’aujourd’hui, impliqués ou poètes, est cette nature dont, comme nous le rappelle une citation de Sénèque, “tout art est une imitation” ».

– L'hedomadaire Desin Fax (11 février) souligne que « pour tous ces créateurs, la Green Art in Ellenature est non seulement une source primordiale d'inspiration mais aussi la matière de l'œuvre et le lieu où elle s'expose. Là où la ville, les galeries, les musées contraignent d'une manière ou d'une autre la créativité, la nature autorise les œuvres en grand et affranchit de toutes les règles. »

– Enfin, dans Elle (1er février) Mireille Assenat propose l'ouvrage dans une liste éclectique intitulée La liste de nos envies.


actu : divers

“Wastelands” dans l'œil
du Journal des Arts

Mis en ligne le 03/02/19 | #
 

Auteure de plusieurs ouvrages chez Alternatives, Stéphanie Lemoine fait le compte-rendu suivant de Wastelands dans le mensuel L'Œil de février ainsi que pour le site Le Journal des Arts :

                                        


actu : divers

Nos vingt meilleures ventes de 2018

Mis en ligne le 13/01/19 | #
 

À retenir sur le bilan de l’année écoulée une certaine constance depuis deux/trois ans avec la présence des mêmes ouvrages dans la liste des meilleures ventes en librairie.
Le podium demeure inchangé par rapport à 2017 avec le Guide du street art à Paris dont les versions 2018-2019 figurent à nouveau à la première place. Megalow Food conserve sa deuxième place tout comme Aliments fermentés, aliments santé qui remporte la médaille de bronze après avoir décroché l’or en 2016. L’autre ouvrage de Marie-Claire Frédéric et Guillaume Stutin (Boissons fermentées) passe de la quatrième à la dixième place. Guerre et spray de l'incontournable Banksy, gagne cinq places (4e) et retrouve la position qu’il occupait en 2016. Année après année, il s’approche des records absolus de vente d’Alternatives (11e tirage !) : plus de 100 000 exemplaires pour les diverse versions du Catalogue des Ressources et de celles de Électricité, en dépassant largement le Guide de l’architecture moderne à Paris vendus à plus 60 000 exemplaires avec ses versions étrangères.
Les autres succès sont des nouveautés. Pas tout à fait pour Mai 68, l’affiche en héritage (9e) qui est une mise à jour de la version parue dix ans plus tôt. Beau coude à coude aux cinq et sixième places (3 ventes de différence seulement !) pour deux ouvrages street art parus au dernier trimestre : Le Bestiaire fantastique du street art et Europe street art & graffiti, suivis par le nouvel opus de Linda Mestaoui, qui avec son très beau Green Art (8e), retrouve presque les sommets qu'elle avait atteint avec son Combo sixième meilleure vente en 2016. Arts urbains toujours avec les jolies ventes de l’autre livre consacré à la star de Bristol Banksy vous représentez… (15e) et celles de Wastelands (17e).
Au septième rang on trouve Gratte-ciel dont le format tout en hauteur est particulièrement adapté au sujet. Il perpétue une solide tradition de notre maison, l’architecture, qui voit aussi figurer dans le top 20 Habiter les toits (19e) de Olivier Darmon qui succède brillamment à Habiter les ruines qui figurait à la dixième place il y a deux ans.  
Autre spécialité d’Alternatives, celles des arts culinaires avec le tir groupé de Zéro sucre (11e), Mon épicerie maison (12e), Fromages et laitages naturels (13e), Zéro déchet dans ma cuisine (14e), et Riz (16e).
Enfin coup de chapeau à un autre best-seller au long cours, Le Ménage au naturel, placé au vingtième rang, un classement flatteur qu’il occupe avec une belle constance depuis sa première version parue en mai 2009.


actu : divers

“Green Art”, les médias verts de bonheur

Mis en ligne le 26/12/18 | #
 

Le très beau livre de Linda Mestaoui continue d'avoir la faveur de divers médias. Petit aperçu de critiques concernant Green Art :

– Le dernier numéro du trimestriel L'Amour des livres :

Green Art dans L'Amour des livres

– Dans Mémoire des Arts, bimestriel de novembre/décembre, Alain Vollerin, qui suit toujours avec une grande attention notre production, écrit notamment : « Linda Mestaoui [...], auteur de Combo artiste à risque, chez le même éditeur, présente 25 artistes internationaux, street artistes, plasticiens, photographes qui figurent parmi les enfants des pionniers du Land Art. [...] Parmi les courants de l'Art contemporain, le Land Art eut du mal à se faire reconnaître, ce livre était plus qu'utile, mais nécessaire. Excellente qualité de la mise en page. Une très intelligente idée de cadeau. Autres titres disponibles : Street Art Paris, Street art/today, Graffeuses, etc. »

–Le site Conso globe : « Des œuvres poétiques et engagées. Les œuvres choisies nous font souvent rêver,Conso Globe logo parfois rire, ou encore réfléchir à la fragilité de la nature ou de l’être humain. Philippe Echaroux, qui signe la photo de couverture de l’ouvrage, assume la dimension militante de son œuvre : “Vu l’urgence, l’idée est de sensibiliser à l’écologie avec des messages simples, compréhensibles par tous de manière immédiate.” Les œuvres réalisées avec les matériaux naturels sont parfois minuscules, comme ces lutins dissimulés dans la forêt scandinave, parfois tellement gigantesques qu’elles doivent être vues du ciel pour être appréhendées dans leur totalité. Des réalisations artistiques à l’image de la nature, immenses mais fragiles. Un beau livre à offrir ! »

– Le mensuel de janvier Réponses photo :

             

– Le site Baz'art « apprécie la mise en page parfaite qui donne un équilibre parfait entre images et textes. »

Baz'art logo


actu : divers

« Wastelands » “est un très beau moment d'évasion” à la “photogénie garantie”

Mis en ligne le 11/12/18 | #
 

Wastelands dans Streep

Streep est un site très bien fichu et qui – cela ne gâte rien ! – fait souvent la part belle à notre production (voir Streep, streep, streep triple hourra ! (bis) et Streep, streep, streep, hourra ! pour “Street art Europe & graffiti” ). Cette fois-ci, c'est  Wastelands qui a retenu leur attention en soulignant notamment que « chaque artiste est représenté en six à huit pages. Une biographie générale sert d'introduction avec, bonne idée, sa signature artistique en dessous de son identité sommaire. » L'entièreté de la présentation est à lire ici.

Autre présentation du titre, celle parue dans le luxueux et passionnant trimestriel We demain (décembre) qui conclut sur sa « photogénie garantie. » :

                      Wastelands dans We demain

Autre jolie revue, Stuart magazine (n° 13, novembre/décembre) qui retient : « Les portraits de Hopare (France), les figures féminines et colorées de Ninela (Espagne), le bestiaire de Roa (Belgique) et les œuvres inspirées par l'architecture indienne de Miles Toland (États-Unis) sont à découvrir au fil des lettres que le lecteur égraine. Quant aux dernières pages, elles sont dédiées à Zoo Project, un dessinateur et street artiste tué à Detroit alors qu'il peignait dans une friche. »

                                  Wastelands dans Stuart magazine


actu : divers

“Le Bestiaire fantastique” bête de curiosité

Mis en ligne le 10/12/18 | #
 

De nouvelles recensions pour Le Bestaire fantastique du street art :

Ushuaiatv logoUshuaiatv.fr : « À travers une relecture passionnée du bestiaire fantastique tout au long de l'histoire de l'art,
Codex Urbanus et Chrixcel proposent une découverte inédite du street art qui, inspiré par ces animaux légendaires, déchaîne la puissance du merveilleux dans un quotidien urbain, parfois désenchanté.
»

AL ActuaLitté : « Autre voyage et pas moins enthousiasmant, celui d’une fratrie de monstres improbables, délirants, qui ont envahi les villes. Créatures fantastiques prenant vie sur les murs, ou mobilier urbain devenu soudainement presque vivant, ce sont des créations originales ou peut-être les vestiges de cultures passées qui défilent... Immeubles abandonnés, ruelles étroites, passages fréquentés, tout est bon pour que les artistes s’en donnent à cœur joie. Des représentations hors normes, impliquant des journées entières de travail et d’élaboration. Les monstres ont attaqué les villes, nous sommes cernés. Réjouissons-nous ! »

– Le trimestriel Les Arts dessinés (décembre 2018/février 2019) :

                          

– Référence également du même ouvrage dans un autre trimestriel, Graffiti Art (novembre/décembre).


 
archives - DIVERS :
> 2019 : fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - mai - avril - mars - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - mai - avril - mars - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - juil. - juin - mai - avril - mars - janv.
> 2015 : déc. - nov. - juil. - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars
> 2012 : déc. - nov. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - mars
> 2008 : mai - avril - janv.
> 2007 : nov. - août - juin - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits