>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES DERNIERS
 
actu : divers

Alternatives, number one du street art

Mis en ligne le 12/11/18 | #
 

AFK cabochon

Pour la première fois depuis l'instauration sur notre site de notre palmarès des dix meilleures ventes mensuelles en librairies, le mois d'octobre 2018 voit figurer six titres arts urbains aux sept premières places. Depuis la parution en 1985 du Livre du graffiti suivi de Vite fait bien fait l'année suivante, Alternatives n'a cessé de promouvoir le street art. Les “historiques” comme Miss.Tic, Jef Aérosol, Speedy Graphito, ou les méga stars (Banksy, JR) voisinent avec la talentueuse nouvelle génération tels que Elsa & Pitr ou Combo sans oublier les références que sont Seth, Vihls, Jace, Ludo, M.Chat, Lek, Sowat, Zves ou Rero.
La revue professionnelle Livre Hebdo met en avant trois de nos nouveautés (Green Art, Le Bestiaire fantastique du street art et Street art Europe & graffiti – d'où est extraite la très belle création du norvégien AFK ci-dessus) dans un encadré opportunément intitulé Le street art prend racine lors de son numéro du 19 octobre 2018 spécial beaux livres.
Au printemps prochain, le travail de notre maison d'édition sera mise à l'honneur à travers ses archives (voir pour les ouvrages les plus récents Arts urbains, Street art, Land art, Green art) et ses artistes lors de l'inauguration du premier centre d'art urbain flottant, Fluctuart, sur la Seine à Paris.


actu : divers

“Habiter les toits” : “richement documenté”, “un monde de possibilités”, “pour les esprits curieux”

Mis en ligne le 11/11/18 | #
 

Le très original ouvrage d'Olivier Darmon continue à susciter un certain intérêt. Trois sources médiatiques ont remarqué Habiter les toits :

– Dans le mensuel belge Déco Idées de novembre, Sandra Mangoubi écrit : « C'est bien connu, quand l'espace manque au sol, on prend de la hauteur. Les bâtiments se font gratte-ciels et, suite logique, les toits – plats – deviennent espaces de vie. Aujourd'hui, de nombreux acteurs, du promoteur au simple citoyen, colonisent les toits-terrasses, qui abritent des logements, ruches, potagers, restaurants, centres culturels ou même un parc et un circuit automobile ! En une trentaine de projets à travers le monde, cet ouvrage richement documenté nous fait prendre de la hauteur sur un sujet bien dans l'air du temps. »

Architectures à vivre (bimestriel de novembre/décembre) insiste sur l'ingéniosité des architectes :

                                       

–  Romain Costa est ultra présent sur les réseaux sociaux. Ce jeune architecte anime notamment un blog intitulé L'Idéale Bibli où il chroniquera chaque mois des ouvrages sur l'architecture. Il juge qu'Habiter les toits est un « livre idéal pour les étudiants et les esprits curieux. » Autre ouvrage d'Alternatives retenu par Romain Costa dans sa première livraison, Habiter le temporaire : « Un livre didactique qui permet de suivre les projets de A à Z, à travers des documents graphiques variés, de l’esquisse jusqu’à la réalisation à l’échelle 1:1. »

                            

 


actu : divers

“Mon épicerie maison” source d'inspiration

Mis en ligne le 14/10/18 | #
 

Plusieurs supports mettent en avant Mon épicerie maison :

– Le mensuel Pleine vie, dans son numéro de novembre, reprend quatre recettes du livre de Louise Browaeys et Hélène Schernberg :

                   

Libération, dans son supplément Next ;

RFI, sur le site Le goût du monde , recommande ce même titre à propos de la recette sauce tomate et ketchup.

     


actu : divers

Pas de déchet médiatique
pour “Zéro déchet” !

Mis en ligne le 29/08/18 | #
 

Le mois d'août n'a pas interrompu les citations dans divers supports pour Zéro déchet dans ma cuisine :

– Lors de leur émission du 17 août, Stéphane Marie et Carole Tolila ont recommandé l'ouvrage de Géraldine Olivo et Delphine Paslin  lors de leur émisssion Silence ça pousse sur France 5 ;

Le Courrier suisse du 15 août reprend l'article de Martine Salomon : “Zéro déchet dans ma cuisine” « sort du lot » (“La Liberté”)... ;

L'Écolomag (bimestriel de juillet/août) :

                   


actu : divers

Découvrez les nouveautés de notre rentrée

Mis en ligne le 09/07/18 | #
 

Dix nouveaux titres sur notre catalogue lors de cette rentrée 2018.
Deux sont consacrés à la cuisine :
Le rizLe Riz est l’aliment le plus partagé à travers le monde. Félicie Toczé
– auteure chez nous de Japonismes et de La Cuisine santé des 5 saisons – propose 50 recettes salées et sucrées végétariennes en provenance du monde entier ;
– Avec Mon épicerie maison, vous apprendrez à fabriquer vous-même les alimentes de base – biscuits apéritif, moutarde, laits végétaux, vinaigre, sirops, bonbons…–. C’est créatif, bon, économique et sain.
 
Teindre au naturelLe dernier titre de la collection Tout beau tout bio
s’intitule Teindre au naturel. Nicole Lamarche et Dorothée Lagard livrent tous les secrets de la teinture végétale
à travers des techniques et des modèles à faire soi-même comme par exemple de transformer une chemise
bien délavée ou imprimer un sac « à l’ethnique ».
 
Voyage entre les languesDéjà auteurs du très original La Phrase, Karelle Ménine et Ruedi Baur offrent avec Voyage entre les langues un nouveau projet d’écriture urbaine cette fois-ci – après la Belgique – en Suisse. Un exercice inédit de calligraphie dans plusieurs villes helvétiques.
 
En matière d’architecture et d’urbanisme, deux ouvrages à l’affiche :
– le neuvième tome de la collection Point FNAU, Étudiants et universités : acteurs de la ville.

Olivier Darmon est toujours aussi perché : dans Habiter les toits – déjà auteur de l’atypique Habiter les ruines – a regroupé une trentaine de projets à travers le monde réalisés sur les toits, notamment une piste de ski, des plantations agricoles, des installations artistiques, des logements ou une piscine !
 
Habiter les toits

Qui dit nouveautés Alternatives dit nouveautés arts urbains. Et cette dernière partie de l’année 2018 le prouve puisque plus du tiers de nos sorties sont consacrées à cette rubrique historique (hic, hic !) de notre maison.

Green Art – pas vraiment “street art” car les créations mises en avant dans ce titre sont souvent réalisée en pleine nature – s’inscrit dans le mouvement du land art. Les 30 artistes (Saype – le cabochon de notre page d’accueil est une de ses
création – , Gonzalo Borondo, Ivan Juarez, Lewis Miller, Scarlett Hooft Graafland…) réunis par Linda Mestaoui (auteure de Combo) utilisent le champ de la nature comme matériau et support de leurs œuvres.

         Green art

Bestiaire fantastique– On rentre dans le dur avec Le Bestiaire fantastique du street art : les monstres, animaux et créatures fantastiques sont lâchés sur  la ville ! Vingt artistes internationaux ont été réunis par Codex Urbanus et Chrixcel pour remettre en question notre soit-disante humanité.
– Tour de notre continent haut en couleurs dans 24 pays à la rencontre d’artistes de renom dans Europe, street art et graffiti. Des villes comme Barcelone, Berlin, Londres, Marseille ou Milan sont en pointe dans l’art urbain. La preuve en 352 pages et plus de 500 photos.
– Autre approche européenne avec Wastelands dans lequel Jonk est allé à la rencontre photographique de 26 artistes qui ont comme point commun de travailler dans les friches et autres lieux abandonnés de notre continent.

Wastelands


actu : divers

“Graffeuses”, un « magnifique ouvrage ”

Mis en ligne le 25/05/18 | #
 

On vous avez déjà dit du bien du talentueux blog animé par Christine Le Garrec (“Mai 68, l'affiche en héritage” in “Elle”, “L'Usine nouvelle”, À vos marque-tapage.fr) et on ne va pas dire le contraire après la présentation pertinente de Graffeuses. Un petit extrait avant lecture complète : « Si selon la rumeur toute masculine, elles courent moins vite que les hommes, sont plus fragiles psychologiquement et peuvent être de potentielles “balances” pour les flics (ça reste à prouver !), leurs graffs ne manquent ni d’audace, et encore moins de savoir-faire, ne vous en déplaise, messieurs ! » Voici le lien pour lire son article paru le 19 mai sur À vos marques.... Tapage !.

Elle (25 mai) fait un intéressant reportage à Los Angeles sur la nouvelle génération
« audacieuse » des street artistes féminines américaines. C'est l'occasion pour l'hebdo et Soline Delos de recommander Graffeuses à la fin de l'article de Jacky Goldberg.

                                   Graffeuses in Elle

Dernière mention du livre de Élise Clerc et Audrey Derquenne, celle du trimestriel (juin/juillet/août) Graffit Art qui réfère dans ce même numéro le Guide du street art à Paris.


 
archives - DIVERS :
> 2018 : nov. - oct. - août - juil. - mai - avril - mars - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - mai - avril - mars - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - juil. - juin - mai - avril - mars - janv.
> 2015 : déc. - nov. - juil. - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars
> 2012 : déc. - nov. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - mars
> 2008 : mai - avril - janv.
> 2007 : nov. - août - juin - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits