>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES ARCHIVES - 2019-09
 
actu : divers

“Ma rue par Achbé” craie toujours l'évènement

Mis en ligne le 06/09/19 | #
 

L'intérêt des médias pour Ma rue par Achbé ne s'est pas arrêté pendant la période estivale, bien au contraire. « La crayeuse de rue » a suscité l'attention de :

L'Humanité – qui avait déjà consacré un article à la sortie du livre (La voix des rues de Montmartre) –, dans son numéro du 13 août, revient sur sa démarche. Hugo Moringue écrit notamment ceci :
« Achbé se décrit comme “amoureuse” et “très fière” de son arrondissement. Elle le considère comme “très engagé grâce au fort réseau associatif qui y est présent”. Ce dernier constitue un “cadre rassurant” dans lequel elle peut créer sans appréhensions. C’est donc chez elle que se tient sa nouvelle exposition, organisée par la mairie du 18e arrondissement, au square Louise-de-Marillac, jusqu’à septembre. Avec la mise en avant de son travail, les pouvoirs publics espèrent que les habitants du quartier vont se réapproprier ce square largement délaissé. Elle souhaite ainsi que les familles “ré-investissent” cet endroit, “l’art étant un moyen de rassembler.” »

          

– Dans son numéro de cet été, le trimestriel Apollo magazine souligne : « devenue star des réseaux sociaux, “Ma Rue par Achbé” révèle régulièrement, plus que des mots, de véritables réflexions tour à tour teintées d’humour, de second degré, d’engagement féministe et politique. Des mots d’une infinie poésie surtout, de celle qui rend la vie plus belle. “Ma Rue par Achbé” est l’histoire d’une femme comme d’autres, celle d'une résilience devenue œuvre d’art. Une œuvre qui fait aujourd’hui l’objet d’un grand “petit livre” résumant le meilleur de ses créations. La vie d’aujourd’hui ne serait pas tout à fait la même sans les mots d’Achbé qui n’a pas son pareil pour nous mettre les points sur les i. Et pour rendre beau, si beau, le bitume parisien. »

– Le mensuel local Le 18e du mois (septembre) revient sur son ouvrage et sur l' « expo photo des dessins d'Achbé est accrochée sur les grilles du square Louise de Marillac tout le mois de septembre. L'artiste y proposera une animation le samedi 14 après-midi.* »

* Claudie Baudry vous donne rendez-vous ce jour-là – non ce n'est pas encore trottoir ! – de 15 à 17 h au square en précisant : « Viens [y] faire ta déclaration d'amour » ! Ce n'est pas un beau programme, ça ! Son invit sur Instagram : https://www.instagram.com/p/B1-yaN0oXY8/


actu : divers

Le “Guide du Paris alternatif” mis en avant par “Marie Claire”, France Bleu Paris et “Voici”

Mis en ligne le 05/09/19 | #
 

Trois références pour le Guide du Paris alternatif :

Marie Claire Idées (septembre/octobre) :

« ALTERNATIVEMENT VÔTRE.
Plus de 200 adresses dans la capitale et le Grand Paris pour vivre et consommer autrement en ville. Un Paris sous bonne influence porté par des valeurs fortes et animé d'ateliers DIY, de boutiques solidaires et équitables, de lieux culturels alternatifs, de jardins partagés, de primeurs et restaurants en lien avec les producteurs locaux.
»

 

– L'auteure du livre, Marie-Anne Brushi, a été interviewée par Sophie Scarpula lors de son émission La Vie en bleu diffusée le 21 août sur France Bleu Paris qui a présenté l'ouvrage, « un manuel d'immersion dans la mouvance écolo de la capitale. »

Voici (16/22 août) :

                          Guide du Paris alternatif in Voici


actu : divers

“Marinus & Marianne” : un « humour grinçant, jamais désuet. »

Mis en ligne le 05/09/19 | #
 

Thierry Maricourt logo blog

C'est une partie de la conclusion du texte publié sur le blog de Thierry Maricourt qui termine son anlyse du Marinus & Marianne ainsi : « Marinus n’hésita pas à se moquer de Hitler et de Staline (“étroitement liés dans l’accomplissement d’un projet commun” selon le commentaire de Gunner Byslow à propos d’une œuvre de Marinus en une de Marianne le 28 février 1940), en priorité ses boucs-émissaires, et ses compositions firent mouche. Son humour est grinçant, jamais désuet. Il n’est pas sans évoquer certains photomontages de Hara-kiri, dans les années 1970, ou, plus récemment, ceux des Casseurs de pub. » L'intégralité de son texte est à découvrir ici.

À noter le long article que Le Dauphiné du 28 juillet a consacré à l'Exposition Marinus, photomontages satiriques 1932-1940 à Grenoble pour laquelle Marinus & Marianne sert de catalogue officiel.

             


 
archives - DIVERS :
> 2019 : nov. - oct. - sept. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - mai - avril - mars - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - mai - avril - mars - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - juil. - juin - mai - avril - mars - janv.
> 2015 : déc. - nov. - juil. - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars
> 2012 : déc. - nov. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - mars
> 2008 : mai - avril - janv.
> 2007 : nov. - août - juin - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits