>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
 
 
actu : divers

La voix des rues de Montmartre

commentaire 0 commentaire | Mis en ligne le 30/05/19 | #
 

Très belle présentation de Ma rue par Achbé dans l'Humanité du 22 mai. Caroline Constant est séduite tant par l'originalité de l'ouvrage (« Un petit livre ludique qui permet de tenir, dans le creux de la main, le Montmatre d'Achbé ») que par la démarche atypique de l'artiste parisienne (« Ses messages sont aussi politiques, révoltés. Mais toujours avec cette élégance, et ce petit pas de côté. »

Autre coup de cœur, celui de Mireille Assénat dans la célèbre rubrique “La liste de nos envies” de l'hedomadaire Elle (17 mai).

Sur Internet également, Ma rue par Achbé n'est pas passé inaperçu :

Weculte.com fait aussi une jolie présentation – avec une photo sympa de l'auteure, voir ci-dessous –, notamment en écrivant : « Claudie Baudry alias Ma rue par Achbé possède cet art du bon mot qu’elle trace à la craie depuis 2017 sur le pavé de Montmartre, où elle réside. Le bitume est son terrain de jeu favori, comme un grand tableau noir où elle écrit en lettres blanches, ce qui lui passe pas la tête. Son street art s’accompagne d’une poésie urbaine qui illumine le regard des passants auxquels ses pensées calligraphiées sur le pavé s’adressent. »

Lintern@ute souligne dans sa conclusion : « Elle lâche les mots qu'elle avait retenus jusque là. Elle écrit de manière quasi quotidienne ses pensées slogans et poèmes souvent en résonances avec l'actualité. Après la mort de Simone Veil elle a écrit “Simone s'éteint, les femmes restent en Veil”. Cette phrase a lintern@ute logoété relayé plus de 100 000 fois sur Facebook. Acbé y a acquis une popularité certaine.
“Quand tu ne crois en rien, tu perds Noël” ou “À midi, l'idole déjeune avec Jean” (après la mort de Jean d'Ormesson et de Johnny Hallyday) sont des formules qui prennent toute leur force de visu. D'où la nécessité de ce livre.
Existent dans cette pratique première, la vie et ses évènements, ses problèmes (exil, écologie, féminisme, etc.) et aussi les révoltes d'une écorchée vive qui par l'humour de ses phrases chocs crée un art aussi brut qu'incisif. Cette “voix” sur la voie publique impose une poétique pour piétons de Paris et d'ailleurs.
»


 
 
 
 
archives :
> 2019 : sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2008 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits