>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES DERNIERS
 
actu : divers

Notre programme de la rentrée

Mis en ligne le 12/07/22 | #
 

Voici les titres que vous pourrez trouver chez votre libraire en septembre et octobre prochains.

ART URBAINS

Sans surprise, près de la moitié de nos nouveautés sera consacrée au street art :

                     Guide street art Paris     Rire urbain
Guide du street art à Paris. Comme chaque année depuis 2017, ce guide très attendu vous permettra de découvrir les meilleurs spots de la capitale et de quatre villes de la banlieue proche à travers huit itinéraires abondamment détaillées et illustrés grâce à l’expertise de Chrixcel et Thom Thom. Parution : 8 septembre.

Le rire urbain de Sophie Pujas permet de se délecter de fresques, de mots joyeux, poétiques, des bulles de joie, parfois d’humour noir car notre monde n’est pas toujours un monde léger. Une sélection de sourires offerte par une trentaine de street artistes parmi lesquel(le)s Achbe, Banksy, Blu, Ella & Pitr, Jace, Levalet, Madame, la regrettée Miss.Tic, Noonie Noonie, Seth, Words by Wasabi… En librairie le 13 octobre.
                     Capitales     Anthologie street art
Capitale(s) – 40 ans d’art urbain à Paris propose un retour en images sur quarante ans d’un compagnonnage ininterrompu entre la ville et l’art urbain dans toutes ses expressions. Une profusion d’œuvres portée par des artistes venus de toute la planète, fascinés par la Ville lumière. En librairie le 13 octobre.
Anthologie du street art
. Il y a sept ans, la galeriste parisienne Magda Danysz avait fait fait paraître un ouvrage de référence portant le même titre aujourd’hui épuisé. Cette nouvelle édition – augmentée de très nombreux nouveaux contenus, réalisations artistiques et photographies – offre un panorama actualisé du street art né il y a maintenant plus de cinquante ans. Sortie le 3 novembre.

ARTS CULINAIRES

                     Le Mile     Levain gourmand

                                                 GK semaine + week-end

Le miel est sous-titré “Guide d’usage + 40 recettes santé, beauté, cuisine”. Ce super aliment qui vient des temps les plus anciens est riche en glucides, potassium, antioxydants. C’est le cinquième titre que le duo Marie-Claire Frédéric / Guillaume Stutin – notamment les best sellers Aliments fermentés, aliments santé et Boissosn fermentées naturelles – publie chez nous. Sortie le 15 septembre.
Levain gourmand. Dans la lignée de son premier livre, Levain, Valérie Zanon révèle sa méthode simple pour réaliser son levain et décline son utilisation en 40 recettes sucrées. À vous les gourmandises réconfortantes et les desserts de tout horizon ! Parution : 15 septembre.
Green Kitchen : Semaine + Week-end. Là aussi c’est le cinquième ouvrage quel le fameux couple scandinave Luise Vindhal - David Frenkiel fait paraître chez Alternatives en proposant 100 recettes végétariennes délicieuses afin de prendre le temps (ou pas) en cuisine. Parution le 15 septembre.

ARCHITECTURE

                     Maisons revees     SD9

Maisons rêvées est un peu un retour aux sources : entre 1994 et 2003 nous avions fait paraître la série à succès Maisons d’architectes. L’universitaire, architecte, peintre, conseillère ministérielle Delphine Abouker présente un panorama de l’architecture domestique française des vingt dernières années en retraçant ses évolutions majeures. En librairie le 6 octobre.
Sustainable Design 9 revient comme chaque année sur les cinq lauréats du Global Award qui récompense les travaux d’architectes contribuant à un développement plus équitable et durable de la construction. En 2021, ce sont quatre sud-américains et un états-uniens qui ont gagné ce prix prestigieux et innovant. L’ouvrage est codirigé par les habituelles et talenteuses spécialistes Marie-Hélène Contal et Jana Revedin. En librairie le 6 octobre.

Illustration du cabochon : Tona, rue du Retrait, Paris.

 


actu : divers

“Le guide du Paris boui-boui” cartonne en librairie et dans les médias

Mis en ligne le 15/05/22 | #
 

Très beau succès de librairie – l'ouvrage est quasi épuisé en deux mois et est en cours de réimpression –, Le guide du Paris boui-boui continue à susciter aussi beaucoup d'engouement dans la presse ou à la radio :

RFI Matin (3 mai) a fait un reportage au Bazar Maurice, décrit à la page 56 du livre, interviewant le patron ainsi que son autrice Chloé Vasselin qui explique que
« pour ma génération, il y a un côté attachant au boui-boui, c'est une sorte de valeure sûre où l'on sait que l'on va bien manger pour pas cher, c'est généreux. ». Vous pouvez réentendre les 3 minutes du reportage très vivant de Théo Renaudon ici.

       RFI Matin Guide du Paris boui-boui

Le bimestriel Healthy Food (mai/juin) a aussi aimé ce titre et ses 120 adresses
« délicieusement croquées par l’illustratrice Sarah Velha » :

                                     HEALTHY FOOD Guide du Paris boui-boui

Version Fémina (25 avril/1er mai) propose une sélection de « bouis-bouis pour s'évader à l'occasion de la sortie du Guide du Paris boui-boui de Chloé Vasselin. »


actu : divers

Archi Alternatives

Mis en ligne le 04/05/22 | #
 

Archi Alternatives

L'architecture est dans l’ADN d’Alternatives : dans le tout premier ouvrage que nous avons fait paraître, Le Catalogue des Ressources, un des quatre chapitres était consacré à l’habitat. Dès 1977/78, paraissaient deux titres qui allaient rencontrer un vif succès : le bien nommé Habitats et La Maison autonome. Ce dernier titre sera d’ailleurs précurseur de la collection Anarchitecture. Une de nos plus grandes ventes – tous titres confondus – demeure Le Guide de l'architecture moderne à Paris (première édition en 1986).
Depuis l’origine, nous avons publié plusieurs dizaines d'ouvrages consacrés à l'architecture et à l'urbanisme avec des thèmes (Sustainable design) ou collections comme Constuire de A à Z ou Points Fnau qui continuent de paraître avec régularité. Une de nos récentes réussites (10 000 exemplaires écoulés) sur cette thématique est l'original et documenté Tour de France des maisons écologiques. Derniers livres parus : Ré:habiter,  Et vogue l’architecture – dont est extraite l’llustration ci-dessus représentant l’Université flottante de Berlin de Raumlabor Berlin (2018) –  et L’architecture et l’existant.


actu : divers

Longue interview de Yves Frémion dans “Le Soir” pour son “Images interdites”

Mis en ligne le 19/04/22 | #
 

Yves Frémion propose un passionnant entretien avec le journaliste Jean-Claude Vantroyen dans le numéro du 9/10 avril du quotidien belge Le Soir qui a pour titre : « On censure beaucoup plus au XXIe siècle que jamais » introduit ainsi : « La censure, Yves Frémion connaît. II l'étudie depuis plusieurs décennies. Son Images interdites. La censure au XXIe siècle nous fait d'abord Le Soir 9/10 avril 2022sourire, de par la stupidité de la plupart des censures, mais cette Gestapo de l'esprit, comme disait Godard, nous donne vite froid dans le dos. » Lors de l'interveiw on peut lire aussi ceci : 
« Vous ne craignez pas de publier ces images interdites ?
Mais non, ça me fait rigoler. C’est un vrai bonheur. Èvidemment, il n’y aura pas d’édition de mon livre dans les pays dictatoriaux, mais j’adorerais une édition turque ou russe, surtout russe en ce moment, avec la couverture de Poutine en drag queen. Le bouquin est d’ailleurs sorti de l’imprimerie le jour où Poutine a envahi l’Ukraine. J’ai fait courir le bruit qu’il s’agissait d’une vengeance de Poutine contre mon livre, mais ce fait est controversé.
Malgré les menaces, les morts de Charlie-Hebdo et les autres, des artistes continuent à braver la censure.
Oui mais des fois cela a des conséquences tragiques. Je montre les portraits des dessinateurs qui sont morts. Et il y en a énormément en prison, en Chine, au Moyen ou au Proche-Orient. Soit parce que ce sont des dictateurs très virulents, soit à cause de la religion du coin, les religieux sont vraiment épouvantables. Je reconnais cependant que publier certaines images, c’est compliqué pour un directeur de journal, s’il reçoit des menaces. Pas question de le traiter de lâche. Par contre, je montre dans le livre que des rédac’ chefs n’ont pas bronché et que rien ne s’est passé. Moi je suis pour ne jamais céder aux menaces. Mais je reconnais que tout le monde ne peut pas faire ça : moi je suis tout seul, je n’ai que ma responsabilité à moi.
»
L'intégralité de l'article est à consulter sur le site du journal.

Photo de avril/juin 2022Le trimestriel (avril/juin) de Photo présente également le livre : « La couverture se passe de mots. L’iconologue Yves Frémion s’attaque à la censure de l'image, dessin, BD, cinéma, photo, peinture... en répertoriant les œuvres qui ont choqué, irrité ou rendu furieux les censeurs, qu'ils soient politiques, religieux,ou même internautes, ces 20 dernières années. Un hommage à la liberté d’expression. »

Sur le Web, d'autres références :
Sud Ouest écrit notamment : « Le premier tome de ces Images interdites date de 1989. Le second, du mois de mars dernier. Plus de trente ans après, quelle évolution dans le monde impitoyable de la censure ? L'état des lieux très détaillé de l'auteur, étayé par de très nombreux exemples, est sans appel : ces vingt dernières années (l'étude va de 2000 à 2020), l'image, sous toutes ses formes (dessins de presse, illustrations, BD, TV, cinéma, photo, peinture...), est plus que jamais la cible des attaques les plus diverses. »
                   Images interdites Sud Ouest.fr


actu : divers

Il n'est pas interdit d'apprécier “Images interdites”

Mis en ligne le 12/04/22 | #
 

« Passionnant »,« Magnifique  » c'est l'avis du trimestriel Télé cable sat jeux (avril/juin) à propos de Images interdites :

                   Images interdites TELE CABLE SAT

Beaucoup de réactions sur le Net à propos de l'ouvrage de Yves Frémion :
Le Salon littéraire dans lequel Jean-Paul Gavard-Perret conclut sa présentation ainsi : « L'album répertorie ce qui a choqué, irrité ou rendu fou les censeurs de tout acabit. Mais au delà le livre devient de facto un hommage à celles et ceux femmes qui défendent la liberté d'expression, osent un érotisme qui n'a rien de voyeur ou d'étroit, abordent la politique la plus engagée qui soit. »

           
– Le même Jean-Paul Gavard-Perret écrit un texte un peu différent dans lelitteraire.com en souiignant notamment : « Sous diverses latitudes, bien des ostracismes demeurent. Bien des lois font lelitteraire.com logorentrer des œuvres dans le ghetto du livre interdit : le vice est toujours traqué sur le plan sexuel, religieux ou idéologique. Bref ‚l'image (dessin de presse, illustration, BD, cinéma, TV, photo, peinture, graphisme) reste plus que jamais la cible des rages totalitaires. Et plus largement, aucun pays n'est épargné. »
Actualitté : « Après avoir fait sa révolution au XIXe siècle, l'iconographie prend au cœur de nos sociétés contemporaines une place et un pouvoir considérables à tel point que l'on parle aujourd'hui de “civilisation(s) de l'image”. Comme à ses débuts, cette révolution s'accompagne d'une forme de répression bien connue sous le nom de “censure”. L'Anastasie d'hier n'a pas disparu et demeure active, redoublant de zèle dans les médias et notamment sur Internet et les réseaux sociaux. Une enquête signée d'un spécialiste de la question, déjà auteur d'Images interdites, publié chez Alternatives en 1989. »
blogdesarts.com. Alain Vollerin revient notamment sur la caricature de Poutine en couverture : « Abondamment illustré par des documents rares et des dessins parfois à la limite de l’outrage. Mais la satire est là pour secouer. Chaque image est commentée avec soin. Si vous vous interrogez sur le visuel de couverture, ce photomontage anonyme de 2013 contre la loi réprimant la propagande homosexuelle, classé “document extrémiste” par le ministère de la Justice, fut reposté sur le site Vkontackte par Alexandre Tsevtkov, qui fut condamné à quinze jours de prison. »

blogdesarts.com accueil

Et une première diffusion radio assurée par Ronan Manuel sur Radio Rennes qui parle ainsi : « Yves Frémion est une homme libre. C'est donc librement et avec talent qu'il nous balance ici le drame du monde intellectuel. Les anciens censeurs sont bien moins nombreux, les nouveaux sont innombrables. Le wokisme a remplacé la pieuse morale et les données en sont chamboulées. C'est la remontée gastrique de tous les frustrés de la Terre et souvent au nom de l'humanisme et du progressisme. Les exemples dans ces pages sont parfois étourdissants. Chacun se sent contraint par le communautarisme dont il relève de répéter une nouvelle langue de bois en matière d'ethnie, de religion, de sexe ou de couleur de peau. Images interdites de Yves Frémion c'est un indispensable pour peut-ëtre comprendre et certainement constater à quel point nous sommes en train, ou au moins certains d'entre nous, de nous interdire toute liberté de pensée. »

                  Radio Rennes Images interdites


actu : divers

“Le Parisien”, “20 Minutes” etc. : c'est tout bon pour le “Guide du Paris boui-boui”

Mis en ligne le 29/03/22 | #
 

Une belle présentation pour le Guide du Paris boui-boui dansLe Parisien du 26/03/2022 Le Parisien du 26 mars. Philippe Baverel écrit notamment : « Boui-boui, vous avez dit boui-boui ? “J'ai beaucoup de tendresse pour ce mot désuet et péjoratif qui désigne des petits restos qui ne payent pas de mine et qui proposent, sur place ou à emporter, une cuisine familiale de qualité à petits prix”, déclare Chloé Vasselin, guide touristique passionnée de gastronomie exotique qui livre, en 142 pages remarquablement illustrées par Sarah Velha, plus de 120 adresses parisiennes classées par arrondissement. Comme autant d'invitations au voyage, défilent au fil de l'ouvrage toutes les cuisines du monde “préparées avec soin par des femmes et des hommes issus de l'immigration, qui travaillent avec passion àv nous régaler”, affirme l'autrice. Un annuaire très cosmopolite, à la fois détaillé et pratique, nourri de six ans de pérégrinations dans la capitale. »
Retrouvez l'article complet sur le site du journal.

                        Paris boui-boui dans Le Parisien

Autre référence au guide, celle de 20 Minutes du 18 mars :
« Un “Guide du Paris Boui-boui” pour voyager au coin de la rue.J'ai voulu partager toutes ces pépites que j'ai récoltées ces dernières années”, explique Chloé Vasselin, qui a publié jeudi son Guide du Paris boui-boui (éditions Alternatives), un20 Minutes 18/03/2022 recueil de 120 adresses de petits restos d'île-de-France. L'autrice a testé, plusieurs fois, toutes les adresses répertoriées. Elle n'a gardé que les bonnes cuisines, à petit prix (moins de 15 €), où l'accueil est cbaleureux. “Les bouis-bouis, on ne les trouve pas sur les grands boulevards, mais dans les petites rues parallèles”, explique-t-elle. On les découvre en flânant une après-midi ou en obercbant de quoi manger. L'autrice les préfère parce qu'ils sont modestes, rarement récents, avec un service sans prétention. “Quand je me rends cbez les tenanciers des bouis-bouis, c'est un peu comme s'ils m'avaient invitée cbez eux”, confie Cbloé Vasselin. »
En cliquant sur le site Web du quotidien, Mathilde Desgranges vous en dit un peu plus sur le livre : 20minutes.fr.

Un autre site a chroniqué ce même titre, le jeune magazine en ligne (ils ont commencé en septembre 2021) Zenchef dans lequel Aude Lemoine écrit en préambule : « Munie de son carnet, Chloé Vasselin a écumé plus de 200 adresses pour en sélectionner une Zenchef logocentaine, la crème de la crème des bouis-bouis, qu’elle présente dans son guide. Le voyage a toujours eu une place importante dans sa vie, pour les aventures et les rencontres qu’on peut y faire. Sentiment qu’elle retrouve, quand elle franchit le pas d’une gargote à Paris. Sa définition du bouiboui : une petite adresse modeste et singulière, où on se régale d’une cuisine simple, bonne, servie sans chichi par une figure du quartier, un(e) expatrié(e) et qui sent bon le voyage. Elle apprécie la singularité de chaque adresse, le fait de ne pas savoir ou cela va mener, l’impression du temps qui s’arrête. À ses yeux, les propriétaires de ces établissements sont des petits héros du quotidien, des personnages venus de loin, avec une cuisine d’exil et des produits difficiles à trouver. Les bouis-bouis sont résilients, et même résistants… à la pandémie, à la mode, au diktat, aux impératifs esthétiques beau ! Avec ce guide parisien, Chloé les réhabilite et les met en lumière. »


 
archives - DIVERS :
> 2022 : juil. - mai - avril - mars - janv.
> 2021 : oct. - sept. - juil. - mai - mars - janv.
> 2020 : déc. - nov. - oct. - juil. - juin - mai - mars - janv.
> 2019 : déc. - nov. - oct. - sept. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2018 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - mai - avril - mars - janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - mai - avril - mars - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - juil. - juin - mai - avril - mars - janv.
> 2015 : déc. - nov. - juil. - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars
> 2012 : déc. - nov. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - sept. - août - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - mars
> 2008 : mai - avril - janv.
> 2007 : nov. - août - juin - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : nov. - oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits