>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES ARCHIVES - 2021-03
 
actu : web

“La Société de déconsommation” « doit être lu de toute urgence par les responsables économiques et politiques »

Mis en ligne le 22/03/21 | #
 

C'est la conclusion à laquelle arrive Haënt Jens Jean lors de la présentation qu'il fait de La Société de déconsommation dans la newsletter de Futuribles.com. Voici l'intro de son article que vous pouvez consulter dans son entièretéFuturibles logo ici :
« Ce livre éclaire, de façon magistrale, un grand “impensé” des politiques de transition écologique, à savoir la faible propension des pouvoirs publics à intervenir sur les modes de vie. La modification des comportements a beau être identifiée comme un levier essentiel pour réduire l’empreinte écologique, les politiques publiques sont toujours restées très prudentes sur ce terrain, pour des raisons à la fois idéologiques et tactiques. La liberté de consommer à sa guise est supposée faire partie du “contrat démocratique” ; les pouvoirs publics ont peur de pénaliser les secteurs industriels qui fabriquent les biens et services à forte empreinte écologique ; ils ont enfin manifesté, jusqu’ici, fort peu d’intérêt pour les attentes et les pratiques des consommateurs. »


actu : web

Passionnante interview de Cécile Désaunay autour de sa “Société de déconsommation” sur Nouvelobs.com

Mis en ligne le 18/03/21 | #
 

                  

Long entretien réalisé par Morgane Bertrand sur le site de l'Obs  débutant ainsi :
« Notre société consomme plutôt moins qu’avant. Le rêve des partisans de la décroissance serait-il, en partie, en train de se réaliser ? La société de consommation vit-elle ses dernières heures ? Sans aller jusqu’à prédire cette horizon extrême, Cécile Désaunay, chargée d’études pour la revue de prospective « Futuribles », décortique dans son essai La Société de déconsommation les initiatives de ceux et celles qui choisissent de “déconsommer”. Interview. » En voici un extrait.
« Est-ce vraiment aux individus de prendre en charge cette transition ?
Ils sont pris dans des systèmes collectifs entièrement articulés autour des logiques de consommation. Compte tenu de ces inerties, du poids des infrastructures, de ces logiques qui touchent à la fois les territoires, les pouvoirs publics, les entreprises, les marges de manœuvre individuelles sont très faibles. D’où la nécessité de repenser la place de la consommation matérielle dans notre société et l’imaginaire qui l’accompagne. Notre vie est aujourd’hui encore rythmée par des actes d’achat : une voiture, un logement… La société de consommation était un récit qui avait la prétention de tout englober. J’ai du mal à croire qu’on arrivera à trouver un récit aussi puissant pour embarquer des populations de plus en plus hétérogènes en matière de valeurs, de contraintes. Mais plusieurs récits peuvent coexister, plus ou moins puissants, et chacun choisira le sien : écolo soft, effondriste… »
L'intégralité c'est à retrouver ici.


 
archives - WEB :
> 2021 : mars - fév. - janv.
> 2020 : nov. - oct. - sept. - juil.
> 2019 : déc. - sept. - juin - avril - mars - janv.
> 2018 : nov. - oct. - juin - mai - mars - janv.
> 2017 : déc. - nov. - juin - avril - mars - fév.
> 2016 : déc. - nov. - mai - avril - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - sept. - juin - fév.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - sept. - juin - mai - fév. - janv.
> 2013 : déc. - juil. - juin - mai - avril - mars
> 2012 : déc. - juil. - juin - avril - fév.
> 2011 : déc. - nov. - juil. - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : nov. - oct. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juin - mai
> 2008 : juin - janv.
> 2007 : nov. - oct. - avril
> 2006 : oct.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits