>> ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
 
LES DERNIERS
 
actu : presse

“Megalow Food” (« Ultrapratique »)
et son auteure plaisent aux magazines

Mis en ligne le 21/01/18 | #
 

Trois nouvelles recensions pour Megalow Food :
– le numéto 2 du nouveau magazine Superfood paru en ce début d'année 2018 parle ainsi du livre de Ella Hagege – avec un clin d'œil dans le titre de l'article  à une chanteuse récemment disparue – « Ella, elle l'a ! (l'indice glycémiqe bas). » : « Pas mégalo, megalow ! La pétillante Ella Hagege a intégré l'indice glycémique (IG) bas dans son alimentartion il y a six ans. Ses lectures, ses impros, ses ratés, tout a été mis en ligne sur son blog. Depuis septembre, MegalowFood.com a un petit frère : un livre ultraparatique qui ne fait jamais l'impasse sur la gourmandise – Ella l'a promis, juré. »
À une question posée sur la signification de « redonner le pouvoir aux lecteurs », notre auteure répond ceci :
« Les gens veulent qu'on leur dise quoi faire, quoi manger, ils font confiance à ce que les industriels nous dictent. Ils trouvent normal d'avoir la gorge qui brûle ou très soif après avoir mangé des produits sucrés. On tombe de haut dès que l'on se renseigne un tant soit peu. C'est pourquoi il est important de s'informer par soi-même pour comprendre les bases et adapter son alimentation selon ses goûts et ses besoins. Dans mon livre, je donne des clés pour que les gens deviennent autonomes, mais jamais je n'impose de menus. Une fois que l'on a lu Megalow Food, on a toutes les clés. »

– le bimestriel (janvier/février) Happinez – sous le titre « Gourmande et alors ? »– précise à propos du même livre  : « Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut Happinez janvier 2018.? Certainement pas Ella. Dans sa cuisine, la jeune femme a même érigé ce “péché capital” au rang d'art culinaire. Mais cet appétit des bonnes choses ne l'empêche pas de donner à l'équilibre nutritif une juste place dans son garde-manger. [...] Vous n'aimerez jamais autant manger bio qu'en parcourant les pages de cet ouvrage qui marie le plaisir gustatif à des aliments divers, non transformés et à IG bas, et qu'en découvrant des recettes comme la pâte à tartiner vegan riche en noisettes, le croque-monsieur aux aubergines et son pain aux graines de chia, les méga barres au caramel et à la cacahuète, le cake double chocolat à l'okora ou encore les financiers au cacao et au thé matcha ! »

– Autre revue à parler de l'ouvrage, le trimestriel Mieux pour moi (janvier/mars) qui décrit la recette « gourmande à index glycémique bas » extraite de Megalow Food, le Mieux pour moi janvier mars 2018coleslow arc-en-ciel à la pomme verte et aux cranberries. Ella Hagege explique dans le magazine qu'elle « ne diabolise pas ici tous les glucides dans leur intégralité mais plutôt ceux à IG élevé comme le sucre blanc, la farine blanche, le riz blanc, les pommes de terre, les gâteaux industriels. La bonne méthode serait alors de favoriser les aliments à IG bas. Encore des restrictions allez-vous me dire... Pas du tout ! De fait quand on reprend le contrôle du contenu de son assiette, ce n'est pas un monde qui se ferme, c'est un monde qui s'ouvre : varié, gourmand, bienfaisant, surprenant... »


actu : presse

“Le vent nous portera” dans un hors série du “Monde”

Mis en ligne le 21/01/18 | #
 

Dans son hors série “Le bilan du Monde" le journaliste Stéphane Mandart met en avant Le vent nous portera dans cet inventaire de l'année 2017 du journal Le Monde :

                       Le Monde Le vent nous portera


actu : presse

“Street art contexte(s)” :
« Une bel ouvrage », « une mise en page élégante », « hommage au street art ».

Mis en ligne le 11/01/18 | #
 

Le tout récent titre d'Olivier Landes continue sa belle moisson médiatique en cet hiver. Voici un nouveau florilège concernant Street art contexte(s) :
Paris Tonkar janvier 2018Paris Tonkar, bimestriel de janvier/mars 2018 :
« À une époque ou Internet est monde de photos de graffiti et de street art dont l'origine disparaît au fil des partages, l'exercice est plus que bienvenu. Puisées aux quatre coins du monde, les photographies présentées en grand format sont toutes datées, localisées et commentées par l'auteur voire l'artiste. Fruits de l'artiste mais également beaucoup de leur environnement géographique, politique et social, ces murs souvent autorisés et gigantesques en disent parfois beaucoup plus que certains slogans. (...) Indéniablement, les commentaires d'Olivier Landes sont un plus pour mieux appréhender certaines significations pas toujours évidentes. Un bel ouvrage. »

L'Oeil janvier 2018LŒil (mensuel de janvier) :
« La relation de l'œuvre in situ à son environnement. Cet éclairage judicieux doit beaucoup à la formation d'Olivier Landes, urbaniste géographe et directeur artistique de l'association Art en ville. Au gré d'une mise en page élégante charriant photographies, analyses et citations d'artistes, il dissèque la façon dont le street art dialogue avec l'architecture, le paysage, les habitants et l'espace public politique. Un rappel nécessaire à l'heure où le mouvement artistique prend des allures de “screenart” un peu hors sol à force de circulalion sur Internet et les réseaux sociaux. »

La Marseillaise logoLa Marseillaise (quotidien du 23/24 décembre) :
« Bien loin des productions interchangeables apposées sur tous les murs du monde, cet ouvrage rend hommage au street art comme art contextuel à part entière. »

 


actu : presse

“Comme des fourmis” : « une monographie foisonnante• »

Mis en ligne le 10/01/18 | #
 

Ella&Pitre Officiel des galeries

Présentation chaleureuse de Ella & Pitr - Comme des fourmis dans le bimestriel L'Officiel des galeries & musées paru au début de l'année 2018 : « Entre la performance et la toile qui dure, le couple se glisse partout et touche à tout, avec le souci de surprendre toujours et de ne lasser jamais. Et sans doute aussi de camper un envers facétieux et frondeur au monde des adultes, au matérialisme ou au travail : il y Officiel des galeries logoa chez Ella & Pitr une volonté d'embrasser les questions de société... De ce foisonnement, Comme des fourmis, leur monographie, rend compte jusque dans sa polyphonie : de Denis Lavant à Yoann Bourgeois, en passant par François Rancillac, Jordan Selleret même Sabine Bledniak, l'éditrice de l'ouvrage, le nombre des contributeurs n'y a d'égale que la diversité des supports, des esthétiques et des lieux d'intervention du duo. » L'article est signé Stéphanie Lemoine bien connue chez Alternatives où elle a déjà publié quatre ouvrages.


actu : presse

“Fémitude” propose une recette extraite de “Megalow Food”

Mis en ligne le 29/12/17 | #
 

Le trimestriel Fémitude (décembre/février 2018) présente sur deux pages l'ouvrage Megalow Food en reprenant la recette de la Frittata verte au chèvre, brocoli et chou kale d'Ella Hagege.

                                   


actu : presse

“Street art contexte(s)” est « un cadeau appréciable » (“Mémoire des arts”)

Mis en ligne le 12/12/17 | #
 

Jolie présentation de Street art contexte(s) par Alain Vollerin dans le bimestriel Mémoire des arts de novembre/décembre 2017 :

                      

Autre présentation du livre d'Olivier Landes, celle du trimestriel Diagonal (novembre) qui conclut : « C'est l'ambition de ce livre : retranscrire la magie du street art comme discipline globale, mise en valeur à l'aune d'atmosphères urbaines locales. »


 
archives - PRESSE :
> 2018 : janv.
> 2017 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2016 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2015 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - juin - avril - mars - fév. - janv.
> 2014 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2013 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2012 : déc. - nov. - oct. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2011 : déc. - nov. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2010 : déc. - nov. - oct. - sept. - août - juil. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2009 : déc. - nov. - oct. - sept. - juil. - juin - mai - avril - fév. - janv.
> 2008 : oct. - mai - avril - fév. - janv.
> 2007 : déc. - nov. - oct. - sept. - juin - mai - avril - mars - fév. - janv.
> 2006 : déc. - nov.
Omer Pesquer / conception + design + réalisation Web
( proposition graphique initiale : Jean-Jacques Tachdjian )
WWW credits